30/07/2012

.

POLOGNE : REJET D’UN PARTENARIAT POUR LES COUPLES HOMOSEXUELS PAR LE PARLEMENT

 

L’Eglise catholique polonaise a salué le refus par le parlement d’un projet de la gauche en faveur d’un partenariat enregistré pour les couples homosexuels. La majorité des députés ont ainsi défendu "la dignité du mariage et de la famille", s’est félicité le président de la commission de la famille de la Conférence des évêques, Mgr Kazimierz Gorny, dans une lettre à la présidente de la chambre basse du parlement.

 

Le parlement polonais a refusé à une majorité des trois quarts une proposition de loi en faveur du partenariat homosexuel déposée par l’opposition de gauche. Les partis de la coalition gouvernementale conservatrice-libérale ainsi que l’opposition conservatrice ont argumenté leur non en se basant sur le droit constitutionnel. Le mouvement "Palikot" et les sociaux-démocrates voulaient un partenariat enregistré avec des droits étendus pour les couples hétérosexuels et homosexuels.

 

Cependant, le parti du Premier ministre Donald Tusk a annoncé qu’il préparait pour septembre une autre proposition de loi pour un partenariat enregistré. Selon les médias polonais, ce projet n’a pas suscité d’opposition au sein de son groupe parlementaire et pourrait ainsi rencontrer l’approbation d’une majorité des députés. Plus restrictif que celui de la gauche, il prévoit un droit d’héritage, mais pas d’avantages fiscaux liés à un système de splitting. Il envisage aussi un devoir d’entretien en cas de séparation. Ce partenariat serait ouvert aux couples hétérosexuels comme aux homosexuels.

 

Selon une étude, les deux-tiers des Polonais sont opposés à un partenariat enregistré pour les couples homosexuels. Ils seraient 23% à soutenir cette proposition. Une majorité des personnes interrogées est néanmoins favorable à un droit d’information du partenaire en cas de maladie, à des déductions fiscales sur le revenu et au droit d’héritage.

 

Jean-Paul II continue manifestement de laisser une marque profonde dans la société polonaise. On imagine ce que pensent les Polonais des couples homosexuels.  Ils les considèrent probablement comme des sous hommes.

 

Il semble qu’une dictature en a remplacé une autre. C’est aussi ce qui arrive à la suite du printemps arabe. Cela me fait penser à une citation de je ne sais plus qui disant que certains esclaves étaient fiers d’être sous le joug d’un grand dictateur. Un paradoxe. A croire qu’une privation de liberté éloigne tout envie d’être libéré.

 

 

 

08:39 Écrit par Daniel

24/07/2012

.

LES CONDITIONS DE LA FRATERNITE SAINT PIE X

 

Dans une lettre confidentielle datée du 18 juillet, l’abbé Christian Thouvenot, secrétaire général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, a précisé les conditions mises par les disciples de Mgr Lefebvre à un ralliement à Rome.

 

Parmi les conditions qui seraient non négociables, figurent la « liberté de garder, transmettre et enseigner la saine doctrine du magistère constant de l’Eglise et de la Vérité immuable de la Tradition divine ». Cette liberté implique celle « de défendre, corriger, reprendre, même publiquement, les fauteurs d’erreurs ou nouveautés du modernisme, du libéralisme, du concile Vatican II et de leurs conséquences ».

 

La deuxième condition s’attache à l’usage exclusif de la liturgie de 1962 et la possibilité de « garder la pratique sacramentelle que nous avons actuellement, y inclus : ordres, confirmation, mariage ». Dernière condition non négociable est celle d’avoir au moins un évêque. Pas sûr que le Saint-Siège acquiesce à la première demande. En effet, si les deux dernières conditions ne visent qu’à régulariser et pérenniser une situation de fait, la première place la barre très haut, en refusant de manière toujours aussi absolue les « erreurs » du modernisme, du libéralisme et du concile Vatican II.

 

Le chapitre de la FSSPX a également définit trois conditions souhaitables. La première est de disposer de « tribunaux ecclésiastiques propres en première instance ». La deuxième réclame une « exemption des maisons de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X par rapport aux évêques diocésains ».

 

La troisième revendique une « commission pontificale à Rome pour la Tradition en dépendance du pape, avec majorité des membres et présidence pour la Tradition ».

 

Si les conditions souhaitables sont ouvertes à la négociation, il n’en reste pas moins vrai que le point deux s’avère le plus délicat. Le désir de la FSSPX de n’avoir pas de compte à rendre aux évêques risque de faire grincer des dents dans les diocèses où elle est établie.

 

L’abbé Thouvenot promet aussi pour la fin du mois de juillet la publication des actes du chapitre dans la revue de la FSSPX « Cor Unum ». Il souhaite également que sa lettre circulaire reste « interne à notre société » et ne soit pas divulguée dans le public. Chose qui n’a tenu pas plus de 24 heures.

 

De son côté, le nouveau préfet pour la Congrégation pour la doctrine de la foi, Mgr Müller, a répété le caractère obligatoire du concile Vatican II. « Les déclarations du Concile sur la liberté religieuse et le judaïsme ont des implications dogmatiques. On ne peut pas les rejeter sans porter atteinte à la foi catholique », a-t-il expliqué ce week-end dans la presse. Quant à la poursuite des négociations avec la FSSPX, Mgr Müller a indiqué attendre une déclaration « officielle » de la Fraternité.

 

Bref, cela semble très compliqué. Pour ma part, je trouve la Fraternité fait preuve d’une prétention sans borne en tentant de mettre le Vatican à genoux. Cela n’a plus rien à voir avec la foi. Autre constat : la Fraternité est toujours aussi obsédée par les « dérives » de Vatican II et toute forme de modernisme.

 

 

 

VATICAN : LIBERATION DU MAJORDOME DU PAPE  

 

Arrêté le 23 mai, le majordome du pape vient d’être mis en liberté provisoire et assigné à domicile en attendant sa comparaison possible devant les tribunaux. Selon ses avocats, il aurait agi de bonne foi pour aider le pape à mettre de l’ordre dans l’Eglise.

 

Cependant, La Republica a affirmé qu’il avait des complices dont la gouvernante du pape, celui qui rédigeait ses discours, le cardinal Paolo Sardi, et l’évêque Josef Clemens, secrétaire particulier du pape pendant 19 ans, qui n’aurait pas digéré d’être remplacé par Goerg Gaenswein. Ces trois personnes auraient agi par jalousie ce que le Vatican aurait démenti. 

 

Depuis les fuites, de l’ordre a été mis dans l’entourage du pape ainsi qu’à l’Institut des œuvres de Religion impliqué dans la faillite frauduleuse de la Banco Ambrosiano. L’Institut qui gère 33 000 comptes, soit 6 milliards d’euros, devrait être placé sous surveillance externe pour éviter tout passage d’argent suspect.

 

Pourquoi le Vatican est-il souvent un suiveur et non un innovateur ?

 

 

 

09:30 Écrit par Daniel

19/07/2012

.

MGR WILLIAMSON EXCLU DE LA FRATERNITE SAINT PIE X

 

Alors qu'il était menacé d'exclusion depuis 2010 suite à ses propos négationnistes, la décision vient d’être prise. La décision a été confirmée par un vote de l’assemblée qui s’est tenu à Ecône, en Suisse.

 

La décision du Supérieur général, Mgr Fellay, a été soutenue par 29 voix contre 9 sur les 40 capitulants, ce dernier s’étant abstenu. Mgr Williamson avait envoyé auparavant une lettre explicative à chaque membre du Chapitre en ce qui concerne sa compréhension de la crise qui perdure actuellement dans la FSSPX.

 

Au vu des votes de l’assemblée, il semble que le supérieur de la Fraternité bénéficie du trois quart des votes ce qui donne une orientation quant à ses rapports futurs avec l’Eglise catholique.

 

Etonnant qu’il ait fallu deux ans pour finaliser une décision logique dont l’origine a eu des conséquences fâcheuses quant à l’image de marque de la Fraternité. Reste à savoir ce que va devenir Mgr Williamson dont les propos imbéciles sur les camps de concentration lui ont fermer de nombreuses portes et des ennuis avec la justice.

 

 

 

 

08:37 Écrit par Daniel

10/07/2012

.

LE NOUVEAU PREFET DE LA CONGREGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI DEJA MIS EN CAUSE

 

Selon un dogmaticien de la Fraternité Saint Pie X, le père Gaudron, Mgr Müller, nouveau préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi en replacement de Mgr Levada parti à la retraite, « a enfreint à plusieurs reprises la doctrine catholique ». La Fraternité s’étonne de cette nomination.

 

Il reproche à Mgr Müller d’avoir adopté dans son ouvrage « La messe – Source de la vie chrétienne » une position sur l’eucharistie proche de celle du réformateur Calvin, en niant la véritable transformation du pain et du vin en corps et sang du Christ. « Selon lui, le pain et le vin restent comme auparavant, mais deviennent moyen pour le croyants d’intégrer la communauté de vie avec le Père et le Fils. »

 

La Fraternité reproche également à Mgr Müller de porter atteinte au dogme de la virginité de Marie et d’avoir affirmé en octobre 2011 que même les membres des Eglises non catholiques font pleinement partie de l’Eglise de Dieu en tant que corps du Christ, par la foi et le baptême. « Cela est en contradiction avec l’ensemble de la tradition catholique et en particulier avec l’encyclique Mystici corporis de Pie XII », affirme la FSSPX.

 

La Fraternité affirme aussi que Mgr Müller considère comme « erronée » la conception de l’œcuménisme comme retour dans l’Eglise catholique, laquelle est pourtant soutenue par le Concile Vatican II.

 

La Fraternité Saint-Pie X demande à l’évêque Müller de prendre rapidement position sur ses déclarations controversées ou même de les corriger. Elle souligne que sa démarche n’est pas animée par une « animosité personnelle » envers le nouveau préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, mais par la volonté d’assurer une « annonce authentique de la doctrine ».

 

La FSSPX souligne enfin que l’évêque Müller a adopté une attitude de rejet face à elle. Il n’a donné « aucun signal positif de disposition au dialogue dans la question d’une reconnaissance canonique », affirme-t-elle, tout en souhaitant que, dans une perspective de dialogue au niveau de l’Eglise universelle, il puisse trouver une attitude positive face à la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X.

 

Quand je disais qu’avec la Fraternité Saint Pie X, le loup allait rentrer dans la bergerie… Compte t-elle aussi remettre officiellement en cause l’autorité du pape ? On imagine ce qu’elle aurait à dire en matière de pédophilie. Un retour de l’Inquisition est t-il pour bientôt ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE PAPE RENOUVELLE SA CONFIANCE ENVERS SON SECRETAIRE D’ETAT

 

Avant de quitter le Vatican pour sa résidence d’été de Castel Gandolfo, le pape a fait savoir qu’il maintenait sa confiance envers le cardinal Tarcisio Bertone, son Secrétaire d’État, au centre de nombreuses critiques suite à des fuites dans la presse au sujet de dysfonctionnements dans l’entourage du pape.

 

Certains responsables des Églises locales l’avait accusé de ne pas avoir su assurer le fonctionnement des rouages administratifs jusqu’à demander sa démission.

 

Le pape  a redit qu’il n’entendait pas céder aux pressions : « À la veille de mon départ en vacances pour Castel Gandolfo, je veux exprimer ma profonde reconnaissance pour votre discrète présence et vos conseils éclairés, qui m’ont été d’une aide toute particulière ces derniers mois… Ayant constaté avec regrets les critiques injustes qui vous étaient adressées, je souhaite renouveler la marque de ma confiance personnelle, que j’ai déjà eu l’occasion de vous manifester avec la lettre du 15 janvier 2010 », dont le contenu reste inchangé à mes yeux ».

 

Dans cette lettre, il confirmait son Secrétaire d’Etat dans ses fonctions alors qu’il atteignait l’âge considéré comme celui de la retraite à la Curie romaine, soit 75 ans.

 

Cependant, on peut d’interroger quand aux capacités d’un homme si âgé de pouvoir supporter la charge écrasante qui lui incombe d’où sans doute un nécessaire rajeunissement des cadres. Cependant, le fait d’avoir deux dirigeants aussi âgés à la tête de l’Eglise catholique n’est pas un signe encourageant quand à sa modernité et sa capacité d’innovation. D'autre part, Tarcisio Bertone n'est pas réputé pour son sens du dialogue.  

 

 

16:23 Écrit par Daniel