10/03/2012

.

LE VATICAN EPINGLE POUR BLANCHIMENT

 

Selon l’AFP, le Vatican a été placé pour la première fois sur une ‘liste d’Etats susceptibles d’être touchés par le blanchiment d’argent par les Etats-Unis.

 

Le département d’État à Washington publie annuellement une liste d’États placés sous surveillance par les États-Unis pour leur situation en matière de blanchiment d’argent dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue dans le monde. Les États concernés sont répertoriés dans plusieurs catégories définissant un degré de « préoccupation » : le Vatican est classé en « situation préoccupante » tout comme l’Égypte ou le Portugal. Le degré supérieur intitulé « préoccupation première » concerne 66 pays dont la France, la Chine, la Russie, le Brésil ou les États-Unis.

 

Selon un responsable américain qui a voulu garder l’anonymat, le Vatican est, « potentiellement vulnérable » au blanchiment d’argent en raison des fonds importants qui circulent entre le Saint-Siège et le reste du monde.

 

Le mois dernier, le Cardinal Bertone assurait, sur le plateau d’un journal télévisé italien, que le Vatican s’est aligné en matière de transparence financière, en adhérant à la convention européenne contre le blanchiment d’argent et en adoptant des mesures strictes au sein des différents pôles administratifs du Saint-Siège : « Un travail louable a été accompli pour faire le ménage au cas où il y aurait eu des traces d’illégalités, et nous continuons dans cette ligne ».

 

Voilà qui a du mal à passer avec l’exemple que le Vatican est censé donner aux catholiques du monde.

 

 

 

 

VATICAN : PIRATAGE ANONYME

 

Plusieurs sites Internet du Vatican et de plusieurs dicastères de la Curie romaine, ont été bloqués durant quelques heures cette semaine, par une attaque revendiquée par des pirates informatiques italiens militants du groupe informel « Anonymous ».

 

Ils affirment vouloir punir « l’Église apostolique romaine corrompue et toutes ses émanations ». « Anonymous » a décidé aujourd’hui d’assiéger votre site, ont expliqué les pirates les pirates, en réponse à la doctrine, aux liturgies et aux concepts absurdes et anachroniques que votre organisation à but lucratif (l’Église apostolique romaine) diffuse dans le monde entier ».

 

Seul le site le plus récent, consacré à l’information, news.va, n’a pas été touché par cette attaque.

 

Le Vatican a officiellement confirmé l’attaque, précisant en avoir été informé par la police italienne des télécommunications  et en soulignant que les responsables techniques du Saint-Siège s’efforçaient de résoudre le problème. Depuis, tout est rentré dans l’ordre.

19:06 Écrit par Daniel

Les commentaires sont fermés.