16/02/2012

.

VATICAN : RUMEURS, COMPLOTS ET CIE

Depuis plusieurs semaines, les rumeurs se multiplient au sujet de dysfonctionnements au cœur du Vatican à tel point que le porte parole de l’institution a du mettre les choses au point :  

« Le gouvernement américain a eu wikileaks et maintenant on a les Vatican leaks, ou fuite de documents, (…). Cela favorise une mauvaise presse du Saint-Siège et de son gouvernement, et au-delà de l’Eglise même. Il faut donc garder raison et calme, ce que peu de media font ».

Il a déploré que des documents confidentiels soient sortis du Vatican. Selon lui, il y a là une responsabilité partagée entre celui qui transmet et celui qui reçoit. D’autre part, ce qui est de l’ordre du complot ne doit pas être repris au sérieux, en parlant de « l’affaire Viganò » .

Après cette affaire, avec son lot d’accusations de corruption et de malversation dans l’administration vaticane, après des soupçons de blanchiment d’argent pesant sur la « banque du Vatican », le « complot » visant à assassiner Benoît XVI révélé par un quotidien italien a tout d’une construction romanesque. On y apprenait ainsi qu’un cardinal colombien âgé avait rédigé, en allemand, un rapport secret dans lequel il soutenait qu’un cardinal italien avait eu vent, en Chine, d’un complot contre la personne du pape. Le même document confidentiel indiquait que Benoît XVI préparait en secret sa succession et faisait état de son « rapport très conflictuel » avec son secrétaire d’Etat.

Cependant, un rapport existe bien. Reste à savoir qui organise les fuites dans la presse.

Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège ne peut que dresser le constat amer d’attaques de plus en plus fortes contre le pape et l’Eglise, déplorant dans le même temps que quelques récents procès contre l’institution aient été remportés, aux Etats-Unis, dans un silence médiatique assourdissant.

Pendant ce temps, les rumeurs continuent de courir. Un journal sicilien assure ainsi que si le pape n’a plus que quelques mois à vivre c’est parce qu’il souffre d’un cancer de l’estomac. Un archevêque italien à la retraite assure, pour sa part, que le pape est sur le point de démissionner.

« Le fait que les attaques soient plus fortes est le signe que quelque chose d’important est en jeu », soutient le Père Lombardi pour qui toutes ces attaques entendent discréditer l’effort du Vatican en vue d’une véritable transparence de ses institutions. La lutte en cours contre le blanchiment d’argent et la corruption semble gêner.

Près de 7 ans après le début de son pontificat, celui que certains avaient imaginé comme un pape de transition a bousculé certaines pratiques : de « l’affaire Maciel » à la gestion des scandales de pédophilie, de l’aveu d’une difficile réception du Concile Vatican II à sa main tendue aux traditionnalistes, du bras de fer avec Pékin au dialogue avec l’islam…

Le Père Lombardi assure que le pape ne se laissera pas intimider par ces révélations. Joseph Ratzinger, arrivé il y a 30 ans dans la curie romaine, savait d’ailleurs à quoi s’en tenir en s’installant dans le trône de Pierre. « Priez pour moi, demandait-il aux fidèles le 24 avril 2005, afin que je ne me dérobe pas, par peur, devant les loups ».

Prononcée au jour de l’inauguration de son pontificat, cette phrase prend tout son sens aujourd’hui. De même que la devise qu’il s’était donnée dès 1977 : « collaborateur de la vérité ».  Pour preuve, la ligne de conduite donnée par le pape aux chefs de la curie romaine fin janvier : « Soyez des témoins, soyez transparents en toute chose et travaillez comme des pasteurs prêts à donner leur vie pour les autres ».

Vouloir la transparence, c’est très bien, on n’en attend pas moins d’une institution religieuse, mais cela signifie aussi une forme de désaveu de ses prédécesseurs dont Saint Jean Paul II. Gênant… D’autre part, le fait de tendre la main aux traditionnalistes, c’est un peu faire rentrer « les loups » dans la bergerie même si du temps de Jean-Paul II, les loups s’y trouvaient déjà avec l’Opus dei. Cependant, ce n'est pas la première fois que l'on dit que des forces obscures sévissent au coeur du Vatican. A commencer par.... Dan Brown...

 

08:16 Écrit par Daniel

Les commentaires sont fermés.