27/05/2011

.

ROME : UNE STATUE DE JEAN-PAUL CREE LA POLEMIQUE

 

Le Vatican s'est montré très déçu de la nouvelle statue moderniste de Jean Paul II qui a été érigée près de la plus importante gare ferroviaire de Rome, soutenant qu'elle ne ressemble en rien au souverain pontife. Les voyageurs et les touristes abondent dans le même sens, estimant pour leur part que la statue a des airs de Benito Mussolini.

 

L'artiste, Oliviero Rainaldi, a choisi d'immortaliser Jean-Paul II en le présentant avec une cape à moitié ouverte, afin d'illustrer l'ouverture du pape à l'endroit de ses fidèles mais pour le Vatican, le manteau ressemble à un vêtement militaire et la tête du pape est plus rondelette qu'elle ne l'était en réalité.

 

Lors d'une entrevue avec le service de nouvelles télévisées d'Associated Press, le maire de Rome a laissé entendre que son administration pourrait enlever la statue si les citoyens de la capitale italienne en expriment le souhait.

 

Si le Vatican salue l'initiative de la ville de Rome, qui est à l'origine de l'érection de cette sculpture géante, il soutient que «la statue est offensante» parce qu'il est «pratiquement impossible de reconnaître» Jean Paul II.

 

Les responsables culturels du Vatican ont néanmoins vu l'esquisse et l'ont approuvée, a noté la ville de Rome tandis qu’une fondation privée a défrayé les coûts de la statue. Le dévoilement a eu lieu il y a quelques jours afin de souligner le jour qui aurait marqué le 91e anniversaire du souverain pontife.

 

L'éternel problème de l’art contemporain est de savoir fédérer tous les goûts. Quand il s‘agit d’un futur saint, la polémique est d‘autant plus vive. Particulièrement susceptibles, les « ultra ». En ce qui me concerne, rien de choquant.

 

A cela s’ajoute qu’aujourd’hui, la matérialisme aidant, tout le monde pense être détenteur de la vérité universelle et le fait savoir. C’est le grand drame de nos sociétés actuelles. La polémique est presque érigée en art de vivre. Pour le meilleur et pour le pire. Quand aux tribunaux, ils n’ont jamais eu autant de travail.

 

 

 

ROME : CONGRES SUR LE SIDA

 

Le Conseil pontifical pour la pastorale de la santé organise à Rome à partir d’aujourd’hui un congrès de deux jours autour du thème « Le caractère central du souci de la personne dans la prévention et dans le traitement de la maladie du Sida ».

 

Lors de ce congrès interviendront entre autres Michel Sidibé, secrétaire général adjoint de l’Onu et directeur exécutif du programme commun des Nations unies sur le Sida, Mgr Silvano Tomasi, Observateur permanent du Vatican aux Nations unies à Genève, et Mgr Jean Laffitte, secrétaire du Conseil pontifical pour la famille et consulteur du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé.  

 

Si le congrès vise à faire le point sur les derniers avancements en matière de recherche, il n’y aura aucune surprise en matière de prévention…. 

 

 

08:05 Écrit par Daniel

Les commentaires sont fermés.