07/04/2011

.

BELGIQUE : L’ILLEGALITE DES PERQUISITIONS DE L’AFFAIRE CALICE REMISE EN CAUSE PAR LA COUR DE CASSATION

 

La Cour de Cassation a cassé l’arrêt de la Chambre des mises en accusation qui déclarait illégales les perquisitions menées dans la cadre de l'opération Calice qui visait à démontrer ou non l’implication de l’Eglise catholique de Belgique dans des affaires pédophiles, avec notamment une visite au domicile du cardinal Danneels et à la cathédrale de Malines effectuées le 24 juin dernier.

 

Elle a estimé que les magistrats n'avaient pas examiné "si le juge d'instruction De Troy était en possession d'indices laissant supposer la découverte possible à l'archevêché, au domicile et dans les bureaux du cardinal Danneels de pièces importantes pour la recherche de la vérité."

 

Elle devra examiner, pour la troisième fois, cette question de la régularité des perquisitions. De nouveaux magistrats devront être nommés.

 

Si toute perquisition me semble légitime, il y a des symboles qui choquent comme le fait d’avoir fait casser des pierres tombales pour savoir si des documents s’y cachaient. D’autre part, il n’y a pas de raison pour que l’Eglise bénéficie de privilèges.

 

Selon la formule consacrée, il faut que la Justice puisse faire son travail. Cependant, je ne suis pas naïf non plus à partir du moment où tous les magistrats sont étiquetés politiquement. Comme dans les troupeaux, il y a toujours des brebis boiteuses.

 

Il y a d’autres symboles qui interpellent comme le troisième entartage de Mgr Léonard, hier à l’Université catholique de Louvain-la-Neuve. Motivations des assaillants : il est anti-capote et donc pro-sida; il est homophobe; il protège les pédophiles; il interdit aux jeunes filles de disposer de leur corps. Un peu réducteur ....

 

Si la ligne rouge a été franchie avec son entartage précédent lors célébration de la messe, il semble donc que sa réputation de prélat traditionnaliste n’y est pas étrangère. Espérons qu'il n'en vienne pas à devoir se faire protéger.

 

Le fait de vouloir s’ériger en croisé de la foi comporte quelques risques. Georges Bush en savait quelque chose. Durant sa présidence, il semble que le mal n’a jamais été aussi actif.  

 

 

Bruxelles Le Palais de Justice La Cour de Cassation

 

08:34 Écrit par Daniel

Les commentaires sont fermés.